Archives du mot-clé art contemporain

aspects de l’art contemporain

Boltanski Christian

Cet artiste développe un travail fondé sur la rnérnoîre individuelle et collective. A travers l’installation, un de ses principaux rnédiums, il explore son passé et fait ressortir des passages fictifs de son enfance. L’accumulation de photographies, de vêtements usagés présente la mort comme un élément fondamental de son travail ; il utilise des jeux d’ombre pour mettre en scène ses installations. Christian Boltanski créé un univers très spécifique, personnel, qui constitue une oeuvre inclassable.

Buren Daniel

Le travail de Daniel Buren se caractérise par l’emploi systématique du même matériau, des bandes verticales blanches et de diverses couleurs alternées. Utilisées comme outil visuel, ces rayures régulières soulignent et caractérisent les lieux et les espaces qu’il choisit pour ses interventions. Cet artiste français s’est fait connaître en France lors de l’instaIlation des « colonnes » au Palais Royal à Paris ; son oeuvre est aujourd’hui internationalement reconnue.

Les Anneaux, Nantes

Cognée Philippe

Originaire de Nantes, Philippe Cognée est peintre , attaché depuis le début de son œuvre à ce médium. Il s’inspire de vues familières et banales puisées dans son environnement proche, souvent personnel (architectures, containers, objets, foules…). Il utilise une technique très particulière, à base d’encaustique qu’il dispose sur la toile, puis la liquéfie avec un fer à repasser, afin de déformer les figures et réaliser une surface glacée.

Frize Bernard

Bernard Frize suit des méthodes systématiques dans l’exécution de ses peintures, selon un scénario pré-déterminé et choisi, qui ne peut rien une fois mis-en-branle, mais conduit vers sa perturbation. Le hasard et la nature des matériaux tracent alors leur chemin : peinture, résine, couleur, poids de la brosse, empreinte de la peinture…

Musées personnels au XXème siècle

La production par des artistes contemporains, de musées personnels est une production de lieux : lieux d’exposition et de conservation, le plus souvent voulue éphémère. Ces artistes, en se détournant des activités artistiques habituelles, ne visent pas d’abord à créer des œuvres ; ce qui les passionne, ce sont les sites, les espaces prévus pour les œuvres.

Soulignant ainsi les plaisirs de la collection, ils rêvent de musées individuels, fantasmatiques, indifférents aux musées officiels. Ainsi les productions de Duchamp, Breton, Cornell, Boltanski, Les Poirier, Goldin, Serrano, etc.

Quand les attitudes deviennent formes

En 1969, l’art contemporain s’est engendré sous la forme d’une exposition qui s’intitulait  : Quand les attitudes deviennent formes. Organisée à la Kunshalle de Berne par H. Szeemann, elle témoignait d’un nouvelle sensibilité des artistes présents (Beuys, Merz, Morris, Oldenbourg, Pistoletto, Serra…), engagée vers l’attitude ou le processus, et une grande liberté dans l’utilisation des matériaux.

Quand la sculpture descend du socle

En début de siècle, la sculpture est encore définie par l’idée du monument. Dès le début du siècle, Brancusi, avec la Muse Endormie ou Le Baiser, destituera la sculpture de son socle, rendant ainsi un hommage à Rodin. Puis la radicalité des « bricolages » de Picasso, des ready-made de Marcel Duchamp, ou du fonctionnalisme russe refait surface dans les années 60-70, avec les œuvres du  Minimal Art américain ou de l’Arte Povera Italien.

Biennale de Venise & documenta

Deux grands événements ponctuent le calendrier des rendez-vous de l’art contemporain : La Biennale de Venise, plus que centenaire, est la doyenne des biennales qui pullulent aujourd’hui à travers le monde, et La Documenta à Kassel, événement quinquennal au cœur de l’Allemagne, probablement le plus important au niveau mondial.

Cassel Rahmenbau (« Encadrement »), Haus Rucker und Co., 1977.