Archives pour la catégorie conférence monographique

Arcimboldo Giuseppe (1526-1593)

Arcimboldo, peintre milanais au service des Habsbourg, a réalisé des oeuvres étranges, pour la plupart des inventions fantastiques de têtes anamorphiques composées à partir de plantes, fruits, animaux et autres éléments, donnant lieu à d’abondantes interprétations. Mais ces créations témoignent avant tout du contexte qui les a vu naître, la cour des Habsbourg extrêmement sophistiquée et érudite. Arcimboldo y est resté attaché 25 ans durant, d’abord à Prague, puis à Vienne.

Bernin Le, ou Bernini

Les fastes de la Rome Baroque

Surnommé le second Michel-Ange, Le Bernin fut un favori des Papes, particulièrement Urbain VIII qui le combla de richesses. Dès la réalisation des célèbres groupes Borghese, son style incarne l’élan baroque, par la quête expressive du mouvement et la torsion des formes. Son goût pour l’illusion et la théâtralisation de l’espace orientent sa carrière vers l’architecture : c’est lui qui achève le chantier du Vatican en créant la magnifique colonnade ouverte en deux bras accueillant la communauté des chrétiens.

 

Bosch Hieronymus

Fils de peintre, Hieronymus naît vers 1453 à Hertogenbosch aux Pays-Bas. Ses tableaux sont très marqués par les représentations du bien, du mal, de la souffrance, propre aux préoccupations médiévales de son temps. Mais ce qui différencie Bosch, ce sont les représentations de figures monstrueuses construites à partir de gravures de bestiaires du Moyen Age : pattes d’insectes, plumes et becs d’oiseaux, têtes de batraciens, machines fantastiques ponctuent son oeuvre dans des paysages chaotiques.

Boltanski Christian

Cet artiste développe un travail fondé sur la rnérnoîre individuelle et collective. A travers l’installation, un de ses principaux rnédiums, il explore son passé et fait ressortir des passages fictifs de son enfance. L’accumulation de photographies, de vêtements usagés présente la mort comme un élément fondamental de son travail ; il utilise des jeux d’ombre pour mettre en scène ses installations. Christian Boltanski créé un univers très spécifique, personnel, qui constitue une oeuvre inclassable.

Botticelli Sandro

Humble fils de tanneur dans la Florence de la Renaissance, Sandro Botticelli devient rapidement un peintre virtuose, adulé des grandes familles florentines. Son style délicat, très habile dans le tracé des contours etdes ornements est influencé par la pratique de l’orfèvrerie. Suite à l’expulsion des Médicis hors de Florence, Botticelli, influencé par les prédications de Savonarole, change de style et sa peinture prend un caractère austère. Après sa mort, il fut quasiment oublié, et ce n’est qu’au XIXème siècle qu’il sera re-découvert, apprécié et largement imité.

Bourgeois Louise

Sculptrice américaine, dont la carrière connut une renommée tardive mais internationale, Louise Bourgeois est née française, à Paris. Elle élabore un vocabulaire surprenant à base de miroirs, lits en fer, vêtements, aiguilles, bobines de fil…qui constituent une symbolique inquiétante, propre à conjurer les douleurs de l’enfance.

Brueghel l’ancien

i l’on sait peu de choses sur la vie de Peter Brueghel l’ancien, son voyage vers l’Italie en 1551 est attesté ; il y restera trois ans, ramenant vers Anvers les semences fécondes de l’humanisme qu’il y découvre. Brueghel témoigne d’une époque glorieuse des Flandres, où Anvers compte parmi les plus grandes cités commerçantes du monde occidental. Mais le pays est aussi déchirée par les conflits qui l’oppose au roi d’Espagne Philippe II , ce que raconte l’artiste à travers des fables satyrico-philosophiques, qui revêtent des aspects populaires.

Buren Daniel

Le travail de Daniel Buren se caractérise par l’emploi systématique du même matériau, des bandes verticales blanches et de diverses couleurs alternées. Utilisées comme outil visuel, ces rayures régulières soulignent et caractérisent les lieux et les espaces qu’il choisit pour ses interventions. Cet artiste français s’est fait connaître en France lors de l’instaIlation des « colonnes » au Palais Royal à Paris ; son oeuvre est aujourd’hui internationalement reconnue.

Les Anneaux, Nantes

Caravage

Caravage (Le), ou Michelangelo Merisi da Caravaggio (1571-1610)

L’œuvre puissante et novatrice du Caravage révolutionne la peinture du XVIIème siècle par son caractère naturaliste, son réalisme parfois brutal, son érotisme troublant et l’invention de la technique du clair-obscur qui fera école dans toute l’Europe. Menant une vie dissolue, riche en scandales provoqués par son caractère violent et bagarreur, il eût de nombreux démêlés avec la justice, l’Église et le pouvoir. Ce n’est qu’au début du XXème siècle que son génie sera pleinement reconnu, indépendamment de sa réputation sulfureuse.

La Résurrection de Lazare, 1609, huile sur toile, 380× 275 cm, musée régional de Messine, Messine, Sicile.

Cezanne Paul

Des baigneuses aux pommes

Ce titre en forme d’ironie, souligne les thématiques marquantes qui vont jalonner l’œuvre de Cézanne, celui que l’on nomme père de l’art moderne. En fait, il développe essentiellement deux thématiques extrêmement conventionnelles, issues du genre et de la nature morte, pour aborder la peinture sous un angle totalement subversif. Tordant le cou à la représentation traditionnelle, annihilant l’espace et la perspective, la touche picturale va envahir la toile et construire une nouvelle vision.

La Montagne Sainte-Victoire vue de Bellevue (1882-1885).